L'histoire de la céramique

Bienvenue sur notre blog, nous l’alimentant régulièrement afin de proposer du contenu ludique et divertissant. Nous vous souhaitons bonne lecture et espérons que vous aimerez ce contenu comme nous apprécions le faire.





















La poterie est une activité manuelle et un art qui existe depuis des millénaires. Son utilisation et ses techniques ont évolué pendant le temps, mais le goût pour cette activité n’a jamais cessé d’exister. En effet l’homme préhistorique, dès le paléolithique supérieur, a façonné des objets en terre cuite, dans un but non utilitaire (statuettes d'animaux tels que des ours, lions, rhinocéros, chevaux, et de femmes dites Vénus paléolithiques) mais des populations de chasseurs-cueilleurs d'Asie ont commencé à façonner dès cette époque des céramiques pour la cuisson des aliments, dix millénaires avant l'apparition de l'agriculture traditionnellement associée à la révolution néolithique et la nécessité de stockage. Les préhistoriens situent cette découverte de façon indépendante dans plusieurs régions du monde : en Europe, la Vénus de Dolní Věstonice (République tchèque) est l'un des plus anciens témoignages de création en terre cuite, cette Vénus gravettien datant de 29 000 avant Jésus-Christ en Afrique saharienne, a quant à lui été daté du VIIIe millénaire av. J.-C.. Par ailleurs, des découvertes récentes le long du fleuve Amour, dans l'est de la Russie, ont révélé des traces de céramique. Ces dernières ont été datées de 13000 av. J.-C., mais leur conception laisse à penser que les traditions. 

céramiques seraient encore plus anciennes.

En Amérique du Sud, la céramique apparaît vers 3500 av. J.-C. en Colombie et en Équateur. En Méso-Amérique, l'apparition des premières poteries est plus tardive : vers 1500 av. J.-C., au cours de la phase Purrón dans la région de Tehuacán.

Nous avons la chance de pouvoir encore aujourd’hui encore beaucoup d’oeuvre datant de ces époques, car la composition chimique de terre cuite fait d’elle un élémenent très solide et ne se détroillont que très peu dans le temps. Entre parenthèses il faut noter que même dans les armées actuelles l’utilisation de la terre cuite et faite, car c’est un matériau de blédage presque parfait.

 

Au Moyen Âge, les poteries sont des objets domestiques omniprésents : à la cuisine (jarrecruche, coquemar), à la table à manger (pichet, écuelle, jatte, plats, réchauffoir) où leur étanchéité est assurée par la glaçure, chez l'apothicaire (albarello, pots à onguents), couvre-feu, lampes de terre cuite, gourdes et tonnelets, instruments de musique, jouets et jeux, etc. Ce matériau est privilégié pour l'abondance de la matière première, son faible coût et sa facilité de fabrication permettant de réaliser des objets en série. Dans le domaine de la conservation des liquides et aliments, elle est concurrencée en Europe à partir du xive siècle par le grès plus imperméable. Il est important de noté tout de même qu’une poterie à la terre cuite à besoin d’être recouvert d’une couche de imperméabilisant pour pouvoir contenir des aliments liquides. La porcelaine est un des seuls éléments travaillés dans la céramique possédant des caractéristiques d’étanchéité naturelle.

Cette article vous est proposé par

Tu n'es plus cas un clic d'approfondir ta vision artistique 

Restez informé

Recevez les dernières tendances artistiques et d'inspiration